Les Leçons Impertinentes

Les Leçons Impertinentes par Zou
Théâtre à partir de 10 ans
De et par Maëlle Mays

Zou, pédagogue de rue, enseigne à loisir des sujets qu’on n’apprend pas à l’école et pourtant essentiels au vivre-ensemble. Son naturel désarme sa classe improvisée, ses exemples touchent les cœurs ensommeillés. Elle explique, décortique, analyse et en profite pour taper des coups de gueule, prendre à parti, rebondir, resserrer les rangs, faire des sondages, montrer et démonter nos évidences conditionnées.
Zou est de ces choses qu’on ne peut pas taire. Elle est comme ce sentiment dont on ne peut pas se passer. Tant pis pour la casse, il est des rencontres qui doivent se faire.”

  • CHAQUE LECON EST UN SPECTACLE ET UNE RENCONTRE AVEC LE PUBLIC, IL FAUT COMPTER ENTRE 1H30 ET 2H POUR QUE CELA PUISSE SE FAIRE BIEN.

SAISON I : Intime et moi

en 4 épisodes + 1bis

  • Leçon #1 : L’amour en mots

Les histoires d’A. Celui là avec une majuscule. L’universel ou le sentimental ? Celui que je porte à ma famille, celui que je voue aux paris Brest, celui que j’ai pour ton corps ou celui en solitaire qui me pousse immanquablement vers les autres ?

Il y en a tant et si peu de mots pour les définir tous. Peut être parce que souvent, l’amour s’en passe…

  • Leçon #1bis : Aux confins du moi

Parce que c’est une chose de reconnaître les différentes formes d’amour que l’on peut vivre, mais c’en est une autre de pouvoir les exprimer, de savoir les recevoir. Dans une société qui prône la sur-communication, il est étonnant de voir à quel point nous sommes bien incapables d’échanger à ce propos. Et pourtant… Il serait lacunaire de ne penser qu’aux mots en la matière. Plongeons ensemble dans les 5 langages de l’amour, afin de pouvoir – enfin – le répandre infiniment, absolument, quotidiennement, de toutes les manières possibles.

  • Leçon #2 : Drague, consentement et M. Moustache

En filigrane, Zou met en lumière l’arrivée des nouvelles technologies dans notre rapport à l’autre. L’immédiateté qu’elles induisent, les machines à fantasmes qu’elles deviennent. Dans une rencontre, il y a désormais toujours un 3e partenaire : le téléphone cellulaire. C’est sur lui qu’on projette toutes nos attentes, mais c’est aussi le terrible miroir de notre ultra-solitude.
En parallèle, c’est une ode à l’anti-conformisme, à la prise de risque, à la place du jeu dans nos vies
.
En préambule, c’est un rappel factuel de la distinction entre drague et harcèlement – de la nécessité d’en prendre conscience, une bonne fois pour toutes.

  • Leçon #3 : La philamatologie

Ici, il s’agit d’une conférence sensorielle s’appuyant sur des travaux de philamatologie (science du baiser et des activités labiales).
Retraçant l’histoire du baiser à travers les époques et les cultures, Zou nous questionne sur cette pratique qui nous paraît aujourd’hui si naturelle. Tellement naturelle qu’elle en devient souvent banale et anecdotique. Mais est-ce si simple d’embrasser après tout ?
Le pari de cette leçon consiste à redonner du sens, de la valeur et de la diversité à nos baisers adorés : ou comment bien bécoter.
Travaux pratiques à la cl
ef !

  • Leçon #4 : Mangez, ceci est mon corps

(Avec Théo Comby Lemaître)

Dernier volet de la Saison 1 des Leçons Impertinentes (“Intime et moi”), celle-ci nous entraîne dans les méandres de la confrontation des corps et du vocabulaire. Comment parle-t-on de nos corps ?

de nos cycles ? de nos contraintes et multiples possibilités ?

Et s’il est évident que nous sommes toustes différent.es, pourquoi n’attacherions-nous pas notre regard sur ce qui nous rassemble ? Peut-être parce que de la différence naît la rupture, de la rupture naît la comparaison, de la comparaison naît la hiérarchie. Et la hiérarchie, ça arrange les dominant.e.s. Aussi : nous y voilà !

Les Leçons Impertinentes Hors-Saison

  • Ivres d’amour et d’eau fraîche

Alerte révélation !

Les effets de l’alcool pourraient être procurés par une hormone de plaisir [#ocytocine]

Moins cher, moins toxique, tout aussi addictif, Zou vous explique tout sur ces nouvelles habitudes de vie à prendre !

Culturellement acceptée (voire valorisée), la “cuite du samedi soir” révèle souvent notre double maléfique qu’on tente d’étouffer le reste de la semaine. Mais est-il si maléfique ? Ne cherche-t-il pas tout simplement un peu d’amour lui aussi ? Reste à comprendre sa méthodologie de fin de soirée…

  • Mieux vaut en rire (création 2021- Résidence Espace Roguet/Off  du Printemps du Rire/ avec Coline Trouvé )

De ce mécanisme dont le nourrisson jouit naturellement, dont l’enfant use éhontément et que l’adulte rationne, raisonne, cantonne culturellement. Paraît-il qu’on peut rire de tout mais pas avec tout le monde, ni partout, ni à n’importe quel moment. Paraît-il que parfois rire ça ne se fait pas ; que le rire est une arme, que le rire est une défense, qu’il est indicateur social de joie, de moquerie, de gêne… Mais à quoi pense-t-on quand il devient fou ?

  • De l’art, d’elles et de nous (avec Elsa Foucaud)

Depuis des siècles, nombreuses sont les sociétés qui ont tenu les femmes à l’écart de toute forme de création artistique. Elles ont dû user d’ingéniosité, de volonté tenace parfois, de courage souvent pour faire reconnaître l’existence et la valeur de leur art. Comme finalement dans n’importe quel milieu professionnel… Mais aujourd’hui, ce combat n’a plus lieu d’être n’est-ce pas ?

 

  • Travailler plus pour gagner autant  (nécessite un vidéo projecteur)

2019, France : les femmes sont enfin reconnues comme égales des hommes, mais pas leurs salaires… ni leur accès à certains postes, à certaines formations, à certaines reconnaissances professionnelles.

Une leçon genrée n’est pas coutume, Zou passera donc en revue des notions aussi délicieuses que le conditionnement de genre ou le plafond de verre pour tenter de décrypter cette curieuse manie que certain.e.s humain.e.s ont de mettre les femmes au rebut.

 

  • Pour le meilleur et pour le pire (avec Raphaëlle Bouvier)

Ils se marièrent et… Attends ! Ils se marièrent et c’est déjà énorme non ?

En tant qu’institution centenaire voire millénaire, découlant du religieux pour se fondre aujourd’hui dans l’administratif le plus rébarbatif, il était évident que le mariage ferait l’objet tout entier d’une Leçon Impertinente. D’où viennent les rituels qui peuplent cette tradition ? Quels sont les passages obligés dans l’organisation d’un tel bazar ? Quel budget cela représente-t-il ? Autant de questions qu’il serait bon de se poser avant de se lancer, par amour soit-disant.

 

  • Et c’est le temps qui… (avec Maxime Potard)

Temps de travail et temps partiel. Temps libre et temps mort. Et si la question ce n’était pas tant les 17, 25 ou 50h de travail/semaine, mais plutôt ta faculté à découper, organiser, séquencer ton temps de vie au travers de tous tes besoins primaires et activités secondaires. Parfois il suffit de chiffrer sur ses doigts pour réaliser que les comptes ne sont pas bons…

 

 

 

ET AUTRES PLAISIRS…

ZOU LOYALE

Zou est aussi maîtresse de cérémonie. Elle présente toutes sortes de moments avec une acide bienveillance. Et de remises de diplômes aux tirages de tombola, en passant par les journées teambuilding des entreprises en mal de d’humanité pour leurs employés, ou toutes sortes d’événements à court d’ambiançage, Zou est devenue le chaînon manquant qui relie les êtres humains à leur double magnifique et joueur. Légère et grinçante, voltigeant gaiement sur le fil ténu de l’humour jaune, Zou « fait rire mais pas que » disent-iels tou.te.s. Car une fois qu’on l’a rencontrée, on a l’impression de la connaître depuis toujours : on est content qu’elle s’en aille et pressé qu’elle revienne…

Les chansons oubliées (concert à l’accordéon)

“Zou qui chante : c’est une bise, un doux rêve, c’est ma muse à nous, chanteuse de charme au timbre vibrant et voilé, l’accordéon est son seul atour, porteur de texte ou bien prétexte elle pourrait le dégrafer et vous pianoter ses chansons directement à l’oreille.

Sirène et pourtant mammifère, comédienne alanguie, ouverte à la scène comme à son public, elle étale son corps nutella sur la tartine de la vie…

D’un mot, d’un geste, elle transcende le réel, harangue l’éphémère, et d’un changement de ton, elle est voix nourricière, délecte l’instant présent au gré de ses envies et offre l’éternité en fragments d’infinis.”

Jean-Stéphane Ricol, chercheur en infini (?)

Future Création de Maëlle Mays

Environ Planète (début de Création 2021, sortie mai 2023)

sous le parrainage bienveillant et malicieux de Philippe Ariagno de la Scène Nationale de Gap

 

Plus d’infos sur l’univers de Maëlle Mays